La pêche aux crabes est lancé au Conservatoire botanique

tri-630x0

L’artiste brestois Jérôme Durand a invité plus de 500 crustacés en acier au Stang-Alar : l’installation « Abri côtier » est à découvrir jusqu’au 13 novembre 2016.

Article deThomas Roignant, paru sur www.cotebrest.fr le 24 juin 2016

Jusqu’au 13 novembre, le jardin du Conservatoire botanique de Brest accueille l’installation Abri Côtier de Jérôme Durand.
Plus de 500 crabes en acier, créés par le sculpteur-plasticien, ont envahi le parc !

Impressionnant Crabe royal

Une cascade de petits spécimens est visible au pavillon d’accueil.
D’autres sont plus spectaculaires. Le plus impressionnant étant sans doute le tout premier, situé près de l’accueil : le Crabe royal qui mesure plus de quatre mètres.

Humour

À voir aussi, le Séquïoa mon amour qui embrasse un arbre et L’étrille au bain, reconnaissable à ses pieds palmés, placée dans le ruisseau traversant le vallon du Stang-Alar.
L’exposition ne manque pas d’humour !

Invasion poétique

« Travailler sur le crabe, c’était logique : j’ai passé mon enfance à la mer et à la pêche à pied, raconte l’artiste. En 2002, j’ai installé mes premiers crabes à Saint-Brieuc, sous des rochers. Lorsqu’il y avait une marée, les pêcheurs pouvaient croire qu’ils étaient vrais ! »
Depuis, il en a dispersé 3 722 dans le monde. Aujourd’hui, plus besoin pour l’artiste de se déplacer pour les retrouver : « À chaque achat, le client donne l’adresse dans laquelle habitera son crabe » explique-t-il.
Le but ? Mettre à jour une carte montrant la présence des crabes sur le globe.
« Ils sont tout à fait inoffensifs et n’ont jamais blessé personne. L’invasion est poétique », rassure l’artiste brestois.

> Installation Abri côtier
Jusqu’au 13 novembre 2016
dans le jardin du Conservatoire botanique,
rampe du Stang-Alar à Brest.
www.cbnbrest.fr
C’EST GRATUIT.

© Côté Brest : article paru le 24 juin 2016 – Plus d’informations sur : www.cotebrest.fr