CONSEIL MUNICIPAL 6 FÉVRIER – Vote du budget primitif 2020 – Intervention de Jacqueline Héré

brest métropole et ville

Lors du dernier Conseil municipal, Jacqueline Héré, Adjointe au Maire en charge du quartier de Bellevue, est intervenue sur la délibération 1 concernant le budget de 2020.

Lien vidéo du Conseil municipal : 1:19:08 :
https://www.brest.fr/la-ville-de-brest/le-conseil-municipal-de-brest/le-conseil-municipal-en-video-3812.html

« Monsieur le Maire, chers collègues,

Nous délibérons ce soir sur le dernier budget du mandat.

Ce budget 2020 marque une nouvelle fois notre volonté intacte d’aller au bout des engagements pris devant la population il y a maintenant six ans : développer un haut niveau d’investissement et de service publics, qui répond aux besoins quotidiens des Brestoises et des Brestois.

Durant ce mandat, nous aurons su réalisé ces engagements dans un contexte budgétaire pour le moins particulier car rendu contraint par une somme de mesures gouvernementales injustes.

En remettant en question notre autonomie fiscale et notre liberté de gestion, en rognant sur nos dotations, les différentes mesures gouvernementales prises ces dernières années ont rendu notre exercice très inconfortable.

Afin de répondre aux exigences législatives, nous avons également dû assurer de nouvelles missions, de nouveaux services, engager de nouvelles dépenses, sans pour autant nous voir attribué par l’Etat les moyens supplémentaires et nécessaires à leur mise en œuvre.

Cette année, nous mobiliserons par exemple plus de 800 000 euros supplémentaires en direction des établissements scolaires maternels privés pour répondre aux exigences de la loi Blanquer, dite « Ecole de la confiance »,  promulguée en juillet dernier.

Si nous avons toujours su investir et consacrer des moyens importants aux politiques éducatives à Brest, cela dans l’intérêt de tous les élèves de la ville, comment expliquer aujourd’hui cette nouvelle défaillance de l’Etat si ce n’est par dogmatisme ?

Elus communistes, nous réaffirmons notre positionnement ferme contre cette mécanique austéritaire d’Etat et pour le développement de services publics de proximité et de qualité.

Malgré ce contexte financièrement contraint, le budget 2020 qui nous est présenté ce soir fait des choix forts.

C’est un budget qui consacre un haut degré d’investissement.

Près de 23 millions d’euros de dépenses d’investissements vont profiter à tous les quartiers de la ville et à tous leurs habitants. Ce niveau d’investissement conséquent, en hausse par rapport à l’exercice budgétaire précédent, va nous permettre de finaliser nos projets de mandat.

C’est un budget qui va conforter Brest comme une ville éducative.

Cette année encore, nous investirons dans la rénovation énergétique de nos écoles, dans la restructuration des restaurants scolaires et dans l’achat de matériel dernier cri.

Nous prolongerons le soutien important apporté aux associations d’éducation populaire.

Enfin, ce budget 2020 est un budget qui va conforter Brest comme une ville solidaire, attentive à tous.

La rénovation du Centre Communal d’Action Sociale s’inscrit dans cette philosophie.

De la même manière, l’engagement de notre collectivité pour les solidarités se matérialise dans le soutien que nous apportons aux associations du secteur social.

Ce soutien aux solidarités, réaffirmé chaque année, vient répondre à des besoins d’urgence, malheureusement grandissant, pour beaucoup d’habitants.

Il permet aussi l’émergence de projets concrets de plus long terme. Je pense notamment à l’implantation d’une première épicerie solidaire sur le quartier de Bellevue. Un projet qui entend favoriser et développer de nouvelles démarches d’inclusion sociale, chères à notre majorité de gauche.

Monsieur le Maire, chers collègues, ce ne sont là que quelques exemples pris ici ou là dans les lignes budgétaires de ce budget.

Plus globalement, ce budget 2020 s’inscrit dans la même lignée que les précédents. Il vient concrétiser les engagements sur lesquels nous avons été élus.

Il est à noter que l’ensemble des politiques et des projets qui y sont inscrits seront menés sans que nous n’augmentions les impôts locaux ménages. C’était l’un des engagements pris devant la population et, pour la 10ème année consécutive, celui-ci est tenu.

Après 6 années d’exercice, notre majorité de gauche laisse donc une ville aux finances solides, bien gérée.

Les choix budgétaires pris auront permis à notre ville de sortir renforcer de ce mandat.

Ils auront contribué à faire de Brest une ville où il fait bon-vivre.

Ce budget est à la hauteur de nos ambitions pour continuer en ce sens.

Nous voterons donc ce budget 2020.

Je vous remercie. »