Budget Primitif Métropolitain

Conseil métropole 3 180317

Lors du second Conseil de Métropole, du vendredi 17 mars dernier, le Budget primitif était voté. Le groupe des élu-e-s Communistes de Brest et de la métropole, par la voix d’Eric GUELLEC, a validé le budget proposé en soulignant le maintient d’un bon niveau d’investissement global permettant à notre métropole de proposer des services de qualité aux citoyens. Voici l’intervention faite en conseil:

« M. Le Président,

Cher-e-s collègues,

Je souhaite tout d’abord remercier les services pour la qualité des documents mis à notre disposition.

Le vote du Budget est un acte politique. Un acte politique qui renvoie à quelques exigences comme celle de la clarté de sa présentation. C’est le cas ici et nous tenons à le souligner.

Il va sans dire que ce vote intervient dans un contexte de tension. Un contexte budgétaire instable avec des baisses incessantes de dotations d’État que notre collectivité subit depuis 4 années. 41 Millions d’euros de pertes cumulés pour Brest Métropole. Près de 3 Millions de baisse supplémentaire pour cette année.

Cette contrainte s’impose à notre collectivité territoriale. Nous, élu-e-s communistes, déplorons ces choix gouvernementaux, vous le savez.

Notre majorité à Brest Métropole, elle, a élaboré un programme ambitieux, qui répond aux attentes des habitants et du territoire dans une période de turbulence.  Face à cette situation budgétaire tendue, nous n’avons pas fait le choix du renoncement. Nous nous attachons à mettre en œuvre nos engagements. Ce budget primitif 2017 en est la preuve.

Au-delà de l’augmentation modérée de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères, qui permettra d’améliorer le financement des déchets, les impôts sur les ménages n’augmenteront à nouveau pas cette année.

Brest Métropole est en bonne santé financière. Cela nous permet d’envisager les projets de demain.

Le niveau d’investissement cette année illustre notre ambition pour le territoire et ses habitants. Près de 69 Millions d’euros sont déployés sur l’ensemble de nos budgets. Des investissements utiles à l’économie locale et à l’emploi. Des investissements utiles pour répondre aux besoins de la population.

Tout ce que nous faisons, nous le faisons pour toutes et pour tous, toujours.

Sans nos nombreux équipements, nos infrastructures, nos lieux de recherche, de culture, nos réseaux de transports, de télécommunication, la qualité de vie sur Brest Métropole et la vitalité de son territoire seraient bien moindres. C’est pour ces raisons que nous les soutenons  et que ces investissements ne servent pas de variables d’ajustement. Ils contribuent à bâtir  la Métropole de demain.

Ces investissements, indispensables, nous amènent à maîtriser les dépenses de fonctionnement. Nous veillons à ce que cela se fasse en concertation avec les agents de notre collectivité, dans le respect de leurs conditions de travail.

Nous aurons toujours à cœur de rendre des services de qualité à la population. Dans un souci sans cesse réaffirmé de proximité.

 Nous avons la conviction qu’une bonne articulation entre la vitalité économique, la recherche d’un développement équilibré et la culture de la solidarité est un atout évident pour le territoire. Que cette articulation est un cap à garder pour un avenir de progrès.

 Ce budget exprime cette dynamique et appuie cette conviction.

 C’est pour cette raison que le groupe des élu-e-s communistes et de progrès votera le Budget Primitif 2017 de la Métropole.

 Je vous remercie. »

Conseil métropole 4 180317

Paru dans le Télégramme le 18/03/17

Conseil métropole 2 180317

Paru dans le Ouest-France le 18/03/17

Conseil métropole 3 180317

Paru dans le Ouest-France le 18/03/17

,